Tentation

Tentation

En flânant on aperçoit dans les vitrines
Des antiquaires tentateurs
D’adorables figurines
Témoignages parfaits des vieux temps enchanteurs

Formes troublantes à la beauté discrète
Elles gardent de leur passé
Nostalgiques et muettes
La sagesse oubliée de ce siècle pressé

J’aime des contours la grâce nonchalante
Empreinte sûre du génie
Qui d’une main très savante
Les fit naître un jour à rien donnant la vie

La lumière s’irise en teintes pâles
Hésite s’enfuie de leur corps
Lentement l’âme s’exhale
Des ivoires saxes aux reflets d’or

Petits objets polis vous êtes précieux
Et mes doigts à vous caresser
Trouveraient frissons amoureux
Petits objets j’aimerais tant vous posséder.Tentation

One Comment

  1. Répondre
    Vassillia Chagurin 4 mai 2014

    Mon cher Henri

    Voici des vers que j’aurai pu , ce matin , susurrer , errant parmi les âmes de vieux objets dépités , pour de , certains , ne plus servir qu’à ravir les yeux de jeunes désinvoltes visitant le passé .
    Bien à vous Pygmalion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *