Rêve

sur les plages fines qui s’égrènent au loin
Je voudrais un jour d’emmener ma mie
Sur le sable blanc qui s’étend sans fin
Pour mieux te garder toi qui est ma vie

Dans les criques bleues baignées par la mer
Je te cacherais et sur tes seins nus
Tout éclaboussés par le flot amer
Je boirais l’amour en baisers menus

D’algues et de varechs au creux des rochers
Je ferais un lit et pour d’y coucher
Je t ’emporterais tout comme un voleur

Sans plus réfréner mes folles ardeurs
Bien loin des curieux j’aimerais encor
Mais tu ne dis rien…ah hélas tu dors.

2 Comments

  1. Répondre
    dany 23 février 2014

    MAGINIFIQUE !!!!!

  2. Répondre
    Kristel 24 juillet 2014

    sublime… que de frissons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *